samedi 19 avril 2014

MUSIQUE. EELS WITH STRINGS. Live At Town Hall. (Vagrant Records).

Tout a déjà été dit sur Eels, le pire comme le meilleur. Accusé de faire dans la facilité par certains, Mark Oliver Everett, l'âme et quasiment le seul membre officiel du groupe, s'est vu traité d'intellectuel et d'élitiste par d'autres! Il est vrai que l'artiste n'a pas son pareil pour perdre le fan et le critique dans ses expériences musicales hétéroclites et parfois surprenantes. Son goût de la provocation voire du sarcasme n'attire pas non plus la sympathie et la noirceur de ses textes surprend souvent le public même si l'humour et l'auto-dérision les traversent parfois. E est inclassable... et s'en moque. N'étant pas fans inconditionnels, à l'instar de Tom Waits qui attend chacun des nouveaux disques de Eels avec impatience (et qui a participé au double album Blinking Lights and Other Revelations), nous ne vous parlerons que de l'album dont chacun des titres nous fait vibrer et dont les critiques disent pourtant qu'il est réservé aux fans: Live At Town Hall.
Pour l'occasion E, aka Eels ou Mark Oliver Everett a baptisé son groupe Eels with strings. Accompagné par un quatuor à cordes, un orgue d'église, un piano, quelques instruments "rustiques" comme la scie et bien sûr sa guitare, il revisite son répertoire de façon magistrale et notamment de nombreuses chansons de Blinking Lights. Sa voix est plus rocailleuse que jamais et va droit au coeur. Les compositions dépouillées, débarrassées des synthés et pour la plupart de la batterie prennent une  dimension extraordinaire. Trois reprises émaillent le concert dont une superbe version de The Girl From The North  Country de Dylan.
Aucune joliessse dans cet album, juste une profonde émotion portée par un immense songwriter  et des musiciens exceptionnels.

Un DVD rend également compte de ce grand moment de musique.
Un nouvel album, The Cautionary Tales Of Mark Everett, sort la semaine prochaine.
Pour ceux qui voudraient mieux connaître l'homme, Tais-toi ou meurs, son autobiographie est sortie en 2011 chez "13ème Note Editions".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire